Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Concombre de mer ou holothurie

Animal invertébré, l’holothurie est aussi nommée concombre de mer ou bêche de mer. Le terme "holothurie" a été donné par Aristote et signifie "tout à fait impudique". C’est un animal mou, au corps long et à la peau rugueuse. Actuellement, il existe 1250 espèces d’holothurie dans le monde. Pour en savoir un peu plus sur cet animal étrange mais utile, voici quelques informations.

L’animal

L’holothurie est un animal muni de tentacules disposés autour de sa bouche. Sa peau est rugueuse. Elle appartient à l’espèce des échinodermes. Elle peut atteindre exceptionnellement 200cm de long.

Le corps des concombres des mers est long et épais et souvent il est recouvert de sable ou de morceaux de végétaux. La peau est très cuir et peu s’apparenter à du cuir. Au contact, on sent clairement la présence de sclérites calcifiés insérés dans le derme.

Il possède cinq rangées de pieds ambulacraires. D’un coté "du tube" se trouve la bouche, de l’autre l’anus. Sous les tentacules buccaux (au nombre de 10, rétractiles), se trouve l’orifice génital.

Sa vie

Généralement enfouies dans le sable ou dans les anfractuosités des roches, elles se déplacent en rampant. Dans les profondeurs, on peut les trouver en très grands nombre.

Elles sont détritivores. Une holothurie peut avaler jusqu’à 45kg de détritus (type plancton ou matériel divers organique) par an. Certaines holothuries s’enfouissent dans le sable, où elles se nourrissent des micros algues et bactéries que celui-ci contient. Leurs tentacules buccaux servent de filtration.

Lieu de vie

Son espace vital est large : de la surface aux plus grandes profondeurs. En cas de danger, elle dégage des toxiques mortels pour la majorité des animaux marins.

A 8000m de profondeur, l’holothurie représente 90% des formes vivantes rencontrées. Dans les eaux tropicales (océans Indien et Pacifique), l’holothurie rose est pêchée afin d’être dégustée.

Utilités

Son rôle de nettoyeur des sables est particulièrement utile pour les fonds marins. Mais le concombre de mer est également comestible.

En Asie, c’est un met apprécié, en particulier en Chine où il est appelé trépang. Une fois éviscéré, cuit et séché, on peut déguster le concombre de mer dans diverses recettes. C’est un aliment très riche en protéine.

Le détail de la bouche d'une holothurie prise à l'aquarium de Rhodes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :